Comment améliorer sa dextérité au piano ?

Introduction

Si vous êtes ici, c’est que vous voulez savoir comment améliorer votre dextérité au piano rapidement. Cet article se veut complet, cependant, vous pouvez passer directement à la partie exercices si vous le voulez.

Qu’est-ce que la dextérité au piano ?

« Améliorer sa dextérité au piano est une compétence importante à développer pour les pianistes, débutants comme expérimentés. »

Dextérité, n.f : Habileté, adresse et précision des mouvements manuels dans l’accomplissement d’une tâche.

Source de la définition : Wikipédia.

Intérêt pour le pianiste de travailler sa dextérité.

Si vous êtes ici, c’est que vous avez déjà envie de travailler votre dextérité. Pour rendre votre apprentissage encore plus motivant, voici quelques bénéfices que cela vous apportera.

  • Amélioration de la qualité de jeu (nuances plus marquées, son moins « aggressif » et notes plus distinctes les unes des autres);
  • Augmentation du plaisir à jouer (les passages autrefois compliqués deviennent plus faciles);
  • Improviser devient plus simple (par la création d’empreintes).
Voici un extrait de la nocturne en do dièse mineur de Chopin, on comprend vite l’intérêt d’améliorer sa dextérité !

Nous verrons un peu plus loin comment s’entraîner spécifiquement pour ce genre de passages de notes suivies (technique des gammes).

Exercices (qui fonctionnent) pour améliorer sa dextérité rapidement.

Présentation du livre « Le pianiste virtuose », de C.L. Hanon.

Ce livre est vraiment une référence dans son domaine, à savoir l’augmentation de la dextérité (tiens tiens). Aussi je ne vais pas trop m’attarder sur sa présentation.

« Le pianiste virtuose », de C.L. Hanon, une référence incontournable.

Je vais vous présenter un exercice qui est selon moi, un de ceux qui apportent le plus de résultats rapidement.

Extrait de l’exercice N.1 du livre : il permet de se délier les doigts et de renforcer ses 4ème et 5ème doigts.

En effet, cet exercice que je pratique depuis un certain temps (entre autres), est mon exercice fétiche pour m’échauffer. Je trouve qu’il permet d’améliorer la proprioception de ses doigts et moins tomber « à côté » de la note, tout en renforçant des 4ème et 5ème doigts à moyen terme.

Je vous invite donc à vous procurer ce livre si vous voulez vraiment aller plus loin dans le développement de l’indépendance et l’égalité de vos doigts.

Exercices pour créer des empreintes (et être plus à l’aise dans les accords et en improvisation)

Quand on cherche à améliorer sa fluidité, on passe souvent à côté d’un point pourtant essentiel : les empreintes.

Que sont les empreintes ?

Quand je parle d’empreintes, je parle de la mémoire tactile, c’est-à-dire la faculté de retenir sur quelles touches ils faut appuyer pour faire un accord de do majeur par-exemple. Les empreintes constituent un moyen efficace d’améliorer et d’enrichir son jeu, et je trouve qu’elles sont sous-estimées.

A quoi servent-elles ?

Les empreintes sont utiles afin de déchiffrer une partition plus vite, en reconnaissant certains accords, voire certaines progressions d’accords. Mais les empreintes constituent vraiment un moyen efficace de devenir bon en improvisation. En effet, on retient alors quelles notes constituent la gamme de mi majeur par-exemple et on n’a plus à réfléchir aux notes altérées par l’armure, elles « coulent de source ».

Comment les travailler ?

Le travail des empreintes s’effectue par la répétition. Vous avez sûrement déjà créé des empreintes sans même vous en rendre compte. Je ne vais pas vous énumérer tous les exercices d’empreintes possibles (il en existe des milliers), mais je vais maintenant vous donner une direction en fonction de vos objectifs :

  • Vous voulez déchiffrer des partitions classiques plus vite : effectuez des gammes, travaillez-les dans toutes les tonalités. Quand cela devient facile, changez de mode (focalisez vous sur les modes mélodique et harmonique);
  • Vous voulez développer votre rapidité à déchiffrer des accords jazz : travaillez les progressions d’accord, surtout les II-V-I. Travaillez-les dans toutes les tonalités, tous les renversements (cela vous sera très utile afin de réaliser des Voice Leadings);
  • Vous voulez développer votre faculté d’improvisation : cela représente le plus de travail. Travaillez tout (gammes, progressions d’accords).

Comment ces exercices m’ont aidé à gagner le prix Bach.

Travailler régulièrement ces exercices peut réellement améliorer votre dextérité. C’est (en partie) grâce à eux, et à un travail assidu bien entendu, que j’ai gagné le prix Bach de mon académie de musique.

Le prix Bach que j’ai gagné, en partie grâce à ma dextérité et mon habilité à jouer les deux voix distinctement.

Bach étant assez axé sur la superposition de voix (j’ai joué l’invention N°1 lorsque j’ai gagné ce prix), le travail de mes gammes m’a été d’une aide louable !

Conclusion :

Cet article touche maintenant à sa fin, et vous savez désormais comment améliorer votre dextérité au piano. N’hésitez pas à me laisser votre avis en commentaire, je serais curieux de savoir en combien de temps vous avez eu des résultats ! 🙂

Auteur : Elie

I am a young piano and jazz lover, I like bossa nova and other latin jazz styles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *